La toxine botulique (Botox)

Définition et histoire

La toxine botulique (nommé Botox pour son usage hospitalier) est utilisée en thérapeutique depuis 1977 du fait de ses propriétés neurotoxiques dans la correction du strabisme et dans le traitement du blépharospasme, les autorisations de mise sur le marché ont été obtenues entre 1993 et 2009.

 

En France, l’autorisation de mise sur le marché de la toxine botulique concernant la correction des rides glabellaires a été obtenue au cours de ces dernières années, mais le produit est largement utilisé aussi pour les rides frontales, de la patte d’oie, et même dans d’autres localisation du visage et du cou. En France, le pionnier de la toxine botulique est le Docteur Benjamin ASCHER ; c’est l’un des leaders mondiaux de l’enseignement pour les chirurgiens plasticiens et les dermatologues dans le domaine esthétique.

Principe

La toxine botulique agit en empêchant la contraction musculaire des zones intéressées : elle met au repos les muscles peauciers responsables des rides de la partie supérieure du visage.

 

Son effet est cependant transitoire car au bout de quelques mois, les plaques motrices concernées reprennent leur fonctionnement antérieur. Ainsi, la toxine botulique est un traitement de choix des “rides dynamiques”, dépendantes des contractions musculaires des muscles peauciers, en particulier des rides fronto-glabellaires.

Protocole et déroulement du traitement

La séance est réalisée au cabinet et consiste en quelques injections aux points préalablement repérés par le Docteur Gauch. 1 séance est nécessaire tous les 4 mois au cours de la première année, tous les 6 mois par la suite. Le traitement doit toujours être progressif. L'injection de toxine botulique n'est pas douloureuse.

 

Principaux risques de complication

 

Association

La toxine botulique peut être combinée à d’autres techniques destinées à corriger le photovieillissement ou à supprimer la ptose du bas du visage comme les injections d'acide hyaluronique, de Sculptra ou de Radiesse.

 

Au total La qualité des résultats obtenus par la toxine botulique, sa maniabilité, en font une technique incontournable, en particulier dans la correction des rides du tiers supérieur du visage et expliquent largement son succès et sa progression.

 

La facilité apparente des injections ne doit pas dissimuler la necessité d’une bonne formation.

Contact

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Captcha anti robot :
Botox à Antibes Juan-les-Pins et Cannes Docteur Gauch dermatologue